Soen aborde la peinture de manière instinctive et spontanée, pratiquant des techniques mixtes, et pour créer des compositions abstraites. Sa démarche expérimentale l’a conduite à varier les supports et les matières ainsi que les techniques explorées et les outils utilisés. Dans ces derniers travaux, elle a développé un procédé de découpe et de tissage du papier.

Lors d’une première exposition, Soen propose la série « OUTSIDER » (2015/2016), figurative et graphique, qui représente des personnages expressifs et des décors à l’atmosphère sombre.

« FEMENITÉ » (2016/2017) est le résultat d’une collaboration avec le photographe Cédrick Nöt. Soen imprime, découpe, déchire et colle les portraits noir et blanc de son corps, puis les peint : série présentée sous forme d’installation.

Parallèlement, elle travaille sur les séries « EXORDE » (2016), « NARRATION » (2017/2018) et « DIVISION » (2019) qui sont le résultat de recherches sur les réactions chimiques d’encres de différentes compositions. Ce jeu effervescent de couleurs et de formes tend peu à peu vers l’abstraction.

Pour « MATIÈRE » (2018/2019) elle s’inspire notamment d’images microscopiques et de coupes histologiques. Elle y travaille la répétition de motifs monochromes et se confronte au format raisin.

L’évolution récente de sa pratique fait de ses productions picturales des surfaces destinées au découpage et au tissage du papier : série « INTERSTICES ». Par ces assemblages Soen recompose les motifs d’effets de matières fluides, de traces, d’empreintes, qui s’enchevêtrent de manière complexe et donne du relief à la surface de ses oeuvres.
Les questions d’équilibre, de rythme et de répétition sont au centre de ce travail.

« La décomposition de mes peintures m’amène à reconstruire et à créer des images, tissées selon une élaboration structurée ; le papier devenant alors la matière avec laquelle je cherche de nouvelles formes visuelles.
Investie dans des problématiques de maîtrise des supports et des matières fluides, je ne cesse de générer des figures. J’expérimente le geste et développe des modes de création intuitifs. Ma production plastique s’appuie alors sur un répertoire de formes non orientées. »

SUPPORTS : papiers texturés, lisses, aux épaisseurs variables, bois, toiles de coton et de lin
MEDIUM : eau, encres de chine, végétales, alcool, acryliques, aquateintes
OUTILS : pinceaux, couteaux, cellophane, aiguilles, cutter, scalpel
TECHNIQUES : lavis, mixte, découpe, collage, tissage